Biodiversité et Agriculture en Nouvelle-Aquitaine: un projet lauréat de l’appel à projets Nature et Transitions

L’Association générale des producteurs de blé (AGPB), la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, l’Association Noé et la coopérative agricole Océalia viennent de conclure un accord de partenariat avec la région Nouvelle-Aquitaine portant sur l’évaluation de plusieurs pratiques agricoles en faveur de la biodiversité. Une enveloppe de près de 100000 euros a été débloquée par la région, via l’appel à projet Nature et Transitions. Cette initiative démontre l’engagement des quatre partenaires en faveur de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement. L’expérimentation sera déployée en Nouvelle-Aquitaine sur le territoire d’Océalia, chez des agriculteurs adhérents de la coopérative.

 

98 220 €, sur deux ans. C’est le montant de l’enveloppe accordée par la région Nouvelle-Aquitaine à la démarche portée par quatre partenaires : l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), la Chambre régionale d’agriculture Nouvelle-Aquitaine, l’Association Noé et la coopérative agricole Océalia, basée à Cognac. Le projet vise à évaluer deux pratiques agricoles, vis-à-vis de la biodiversité:

  • La couverture des sols en interculture : en hiver, les parcelles nues sont plus vulnérables à l’érosion, avec des conséquences pour la biodiversité souterraine. Les couverts implantés entre deux cultures offrent une protection physique, et sont source de biomasse.
  • Une mosaïque de cultures diversifiées : plusieurs cultures différentes sur une même zone, c’est la garantie d’une plus grande diversité d’habitats au sein des parcelles, favorable à davantage d’espèces et à la résilience des milieux.